Home
Suivez-nous sur : Facebook   Twitter   Netvibes
Accueil  >  Partir à l’étranger > Hors Europe  > Faire du volontariat

Faire du volontariat

Devenir volontaire international


Si vous souhaitez aider les autres au sein d’une association ou ONG, vous pouvez devenir volontaire international !
Engagez-vous ainsi de 1 à 24 mois dans une mission au service de la collectivité et de l’intérêt général partout dans le monde. Les secteurs d’action sont variés : lutte contre l’exclusion et la faim, action humanitaire, défense de l’environnement, animation et éducation…

Le volontaire offre ses services selon des cadres législatifs précis. Cet un engagement citoyen indemnisé (non soumis à l’impôt sur le revenu ni aux cotisations de sécurité sociale). Le volontaire bénéficie d’une couverture sociale et éventuellement d’avantages en nature supplémentaires (logement, alimentation, transport, assurance rapatriement sanitaire…).
www.service-civique.gouv.fr


Chantiers de jeunes bénévoles


Les chantiers de jeunes sont organisés par de nombreuses associations et ont pour but de faciliter la rencontre et les échanges entre jeunes de nations et de milieux divers qui participent bénévolement à la réalisation de projets collectifs et d’utilité générale (restauration et/ou construction de bâtiments, protection de l’environnement, aide aux populations...). Ils sont ouverts à tous, sans qu’une formation préalable ne soit nécessaire mais pour l’étranger, il faut avoir, en général, plus de 18 ans.
Attention aux frais d’inscription et de participation !

Quelques associations proposant des chantiers :
- www.concordia-association.org
- www.cotravaux.org
- www.unarec.org
- www.sci-france.org
- www.solidaritesjeunesses.org
- www.volontariat.org


Volontariat de solidarité internationale (VSI)


Le VSI permet d’accomplir à temps plein une mission d’intérêt général dans les pays en voie de développement dans les domaines de la coopération au développement et de l’action humanitaire. Il faut avoir minimum 18 ans pour partir et il n’y a pas de condition de nationalité. Le volontaire reçoit une indemnité comprise entre 100 € et 676,02 € (1er juillet 2010), hors prise en charge du transport, du logement et de la nourriture, à laquelle s’ajoute une indemnité supplémentaire liée à l’affectation à l’étranger (montant variable selon les pays).

Le volontaire et ses ayants droit sont affiliés par l’association à un régime de sécurité sociale leur garantissant des droits d’un niveau identique à ceux du régime général de la sécurité sociale française. Le volontaire et ses ayants droit bénéficient également d’une assurance maladie complémentaire et d’une assurance pour le rapatriement sanitaire prises en charge par l’association.

Pour trouver une mission de volontariat de solidarité internationale, il faut entrer en contact avec les associations agréées "volontariat de solidarité internationale" par le ministre des Affaires étrangères : www.clong-volontariat.org

Attention ! Les associations recherchent des professionnels. Voici les domaines fréquemment recherchés : santé, nutrition, sécurité alimentaire (agro/ agri, socio économiste), eau, assainissement, logistique, gestion financière, ressources humaines, animation, éducation et social…


Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU)


Niveau bac +2 minimum avec 5 années d’expérience professionnelle pour des missions de 2 à 5 ans.
Les missions tournent autour de l’aide au développement ou d’opérations humanitaires et de maintien de la paix. Pour devenir VNU, il faut avoir 25 ans au moment de rejoindre le lieu d’affectation (il n’y a pas de limite d’âge supérieure) et de bonnes connaissances dans au moins une des trois langues de travail du programme VNU : anglais, français et espagnol.
Durant votre affection, vous recevrez une allocation pour frais d’installation, une allocation de subsistance mensuelle destinée à couvrir les dépenses essentielles, des frais de déplacement, une assurance vie, santé et invalidité permanente, des congés annuels et une allocation pour frais de réinstallation.
www.unv.org/fr


Volontariat international en entreprise (VIE)


Le VIE s’effectue au sein d’une entreprise française à l’étranger dans des secteurs variés : finances, marketing, commerce international, contrôle de gestion, électronique, informatique, tourisme, BTP, agronomie etc. L’organisme gestionnaire du VIE est Ubifrance. Il permet aux 18-28 ans, diplômés au minimum d’un bac +2, de partir pour une mission professionnelle à l’étranger tout en bénéficiant d’un statut public protecteur. Ce dispositif est placé sous la tutelle de l’ambassade de France et les missions durent de 6 à 24 mois.
Le volontaire n’est pas un bénévole, il perçoit mensuellement une indemnité forfaitaire (de 1 200 € à 2 800 € nets, variable selon le pays d’affectation et sans distinction de niveau d’études) et bénéficie d’une couverture sociale couvrant les frais médicaux et chirurgicaux, l’assistance rapatriement et la responsabilité civile.
Attention ! Patience et motivation sont de rigueur : 40 000 demandes pour seulement 2000 postes par an !
www.civiweb.com


Volontariat international en administration (VIA)


Le VIA permet de partir travailler à l’étranger pour des services de l’État français dans n’importe quel coin du monde pour participer à l’action de la France en matière culturelle, environnementale, de développement scientifique, technique ou économique. Les volontaires sont affectés dans des établissements tels que les ambassades, alliances françaises, missions économiques, chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger, etc.
Les VIA peuvent être placés sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères et européennes (environ un millier de volontaires chaque année) ou bien du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi (plus de 200).


Maison des Droits de l’Homme de Limoges


37 rue Frédéric Mistral - 87100 Limoges. Tél : 05 55 35 81 24. http://mdh.limoges.free.fr.
La MDH est un espace interassociatif pour réfléchir et construire une société solidaire, démocratique, pacifique et durable. Elle offre un point d’accès juridique et un centre de ressource et d’infos. La MDH est membre du réseau RITIMO et Relacs.


Sites à consulter


- www.ritimo.org - Réseau d’information tiers-monde des centres de documentation pour le développement et la solidarité internationale
- www.collectif-asah.org - Association au service de l’action humanitaire
- www.la-guilde.org - Guilde européenne du raid : propose différents programmes de solidarités étudiantes, des offres, des bourses de stages, des conseils…
- www.autremonde.org - Association Autremonde
- www.coordinationsud.org - Coordination solidarité urgence développement : site portail des ONG françaises de solidarité internationale
- www.microprojets.org - Aide à la recherche de financement pour des micros projets de solidarité internationale
- www.reseau-relacs.org - Relacs : Réseau des lieux associatifs de création et de solidarité


Documents à consulter

-  Solidarité Internationale - Répertoire des acteurs 2007  : créé par la Commission Coopération Développement, ce guide recense au niveau national toutes les associations et ONG. En consultation gratuite au CRIJ Limousin.
-  Annuaire des acteurs et opérateurs - Coopération décentralisée et solidarité internationale en Limousin  : consultable et téléchargeable sur www.region-limousin.fr/solidarite.
- Fiche Actuel Limousin n° 8.26 Les associations de solidarité internationale


Démarches et infos utiles


Consultez les sites des ambassades pour connaître les règles d’immigration du pays où vous souhaitez partir.
- www.diplomatie.gouv.fr - ministère français des Affaires étrangères
- www.mfe.org - Maison des Français de l’Etranger. Dossiers pays gratuits.
- www.cidj.com (rubrique Partir à l’étranger)
- www.service-public.fr


Protection sociale


En dehors de l’espace économique européen et de la Suisse, en séjour temporaire, seuls les soins urgents pourront être remboursés au vue des factures acquittées et sur les bases de tarification française !
Ainsi, si vous ne partez pas avec le statut de "volontaire international", votre protection sociale variera en fonction de votre pays d’accueil. Chaque pays a un régime de sécurité social qui lui est propre (et certains pays n’en ont pas !).
www.cleiss.fr : recense tous les systèmes de santé dans le monde.

Contactez aussi votre caisse d’Assurance Maladie.
Vous pouvez également adhérer à la Caisse des français de l’étranger (CFE) à condition d’avoir la nationalité française. La CFE est une assurance permettant d’avoir la même sécurité sociale qu’en France en cas d’expatriation. www.cfe.fr

Carré Jourdan
13 cours Jourdan
87000 Limoges

Tél : 05 55 100 800

Du lundi au vendredi de 13h30 à 17h30



©2010 Centre Régional Information Jeunesse - Tous droits réservés | Flux RSS Flux RSS - Plan du site - Contact - Mentions légales - Newsletter
Share

Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes    Haut Commissaire à la Jeunesse